les annuaires professionnels de
la création et de la communication

Trouvez votre photographe

Relativement récent, le métier de photographe culinaire permet au spécialiste de la photographie de mettre en valeur des plats pour des blogs culinaires ou des magazines. Véritable déclencheur d'envie, ce professionnel doit être en mesure de rendre plus appétissante simplement par le regard une recette. On fait donc appel à lui pour des prestations variées telles que l'illustration d'un livre de cuisine ou la conception de visuels.
Pour assurer la réussite des projets qui lui sont confiés, il doit par ailleurs être en mesure de jouer avec la lumière et choisir au mieux la vaisselle adéquate. Pour cela, il maitrise parfaitement la mise en scène. Pour des clichés réussis, ce professionnel collabore souvent avec un styliste culinaire.
A la recherche d'un photographe professionnel pour sublimer vos plats, travailler le stylisme culinaire et réaliser des photos appétissantes de vos recettes ? Retrouvez une sélection de photographes et studios photos spécialisés en photographie culinaire pour vos projets de communication.

Liste des photographes - photographe culinaire 7 résultats  )

Accéder directement à la page

Vous recherchez un photographe culinaire ?

Avec le succès des émissions culinaires, des arts de la table, et la forte médiatisation de grands chefs, la cuisine et la gastronomie sont plus que jamais à l’honneur, entraînant dans leur sillon la photographie culinaire, dont la demande ne cesse d’augmenter. Si la food est en plein boom, la photographie alimentaire est sans doute l’un des types de photographie les plus sensibles à réaliser. Si vous êtes à la recherche d’un photographe gastronomique ou d’un styliste culinaire, voici donc quelques clés pour y voir plus clair et faire le choix du prestataire adapté à vos attentes et à vos spécificités.

Solliciter les pupilles pour titiller les papilles

La principale mission de la photographie culinaire est de donner envie de goûter, de savourer, de déguster, de manger. En mettant en valeur les aliments, les plats, en créant des atmosphères qui attisent la gourmandise et suscitent l’envie. Textures, couleurs, détail, allure d’ensemble… La qualité essentielle du photographe culinaire est donc de sublimer les recettes en les rendant encore plus appétissantes. En réveillant le goût, l’odorat, voire le toucher, uniquement avec la vue.

Pourquoi faire appel à un photographe culinaire ?

Les utilisations de clichés culinaires, excellents pour votre image, votre notoriété et vos objectifs commerciaux, sont multiples : illustration d’un livre de cuisine, de magazines, de blogs culinaires, de sites web de restaurants, de traiteurs, animation des réseaux sociaux, illustration d’une carte de restaurant, d’une publicité, d’un packaging alimentaire… Les raisons de recourir aux compétences d’un photographe culinaire ne manquent pas.

Comment choisir votre photographe culinaire ?

Si les profils et les expériences sont parfois différents, certains critères incontournables sont à prendre en compte pour prendre la meilleure décision.
En plus de sa maîtrise de la technique et du matériel, s’il est appréciable que le photographe culinaire aime la cuisine et la gastronomie, il doit surtout et avant tout en connaître et en maîtriser les spécificités. Gardez toujours à l’esprit que le photographe culinaire doit en effet savoir travailler avec un « modèle » plutôt complexe, qui n’attend pas : de petite taille, en principe immobile mais parfois mobile (certains aliments peuvent fondre, changer de texture sous un éclairage, ou perdre rapidement de leur fraîcheur par exemple). C’est pourquoi le photographe culinaire doit savoir adapter ses méthodes de travail en fonction du type d’aliments, de recettes, du lieu, et des conditions extérieures qui peuvent influencer la prise de vue et son résultat.
En plus d’un certain sens graphique, et d’un « regard » inhérents à sa profession, il doit aussi savoir raconter une histoire autour de votre produit. La photo culinaire est en effet un élément important de votre storytelling. Construire une histoire autour de votre plat va vous permettre en effet de le faire vivre et de le rendre toujours plus attrayant. Le photographe culinaire peut vous aider à l’élaborer ou à l’enrichir.
Pour assurer la réussite des clichés qui lui sont confiés, il doit également être en mesure de maîtriser la lumière. Élément de première importance en photographie, elle est essentielle pour la photo gastronomique. Pour le décor et l’ambiance plus particulièrement, le photographe culinaire doit savoir mettre en scène les aliments. Que les prises de vue aient lieu en studio photo ou dans votre restaurant, dans une cuisine ou dans un endroit plus insolite, le photographe culinaire peut vous conseiller en fonction de vos attentes, du ton, de l’image que vous voulez véhiculer de vos recettes, ainsi que de votre public. Le food photographe peut choisir, dans ce cas, de s’entourer d’un directeur artistique, d’un styliste culinaire (s’il ne l’est pas lui même) et d’un accessoiriste, qui apporteront des conseils notamment sur la vaisselle (par exemple) ou tout objet nécessaire à la composition et à la création du style et de l’ambiance recherchée.

L’équipement du photographe culinaire

La photographie alimentaire est soit réalisée dans des studios professionnels équipés pour cet usage, soit hors studio : dans une maison, au restaurant, ou dans des lieux moins conventionnels comme la nature par exemple. Dans ce cas, le photographe culinaire, équipé de son matériel pour la prise de vue, doit pouvoir avoir accès à des accessoires polyvalents, faciles à transporter. Les accessoires peuvent donner davantage de relief à votre histoire, d’âme et de sens à une photographie culinaire.

Pour aller plus loin…

La fraîcheur

La nourriture, délicate, peut rapidement changer. C’est pourquoi il est important que la scène soit mise en place et que tous les réglages aient été faits en amont, si possible avec des prises de vue test. Des astuces existent pour prolonger la fenêtre de fraîcheur des aliments. Quand les aliments sont cuits, leurs propriétés changent. Certains sont mieux à photographier lorsqu’ils sont légèrement sous-cuits, comme les légumes verts. D’autres encore peuvent être mieux légèrement trop cuits, comme l’extérieur de la viande.

Choisir la lumière

Encore plus que pour tout autre type de photo, la meilleure lumière doit être recherchée, en fonction de sa source, de sa direction et de sa puissance. La lumière du jour présente l’intérêt d’éviter les ombres trop fortes et de garantir des couleurs plus vraies que nature.

Trouver le bon angle

Certains aliments peuvent être très beaux vus d’en haut. C’est le cas, par exemple, des motifs géométriques d’oranges coupées. D’autres plats sont mieux photographiés avec un certain angle, comme si nous étions assis pour les manger. D’autres encore, comme les grands gâteaux par exemple, se révèlent plus beaux photographiés de face.

Vous l’aurez compris, la photographie culinaire exige plus particulièrement maîtrise technique et artistique, et de plus en plus flexibilité et polyvalence. Fraîcheur, angle de vue, lumière… Sans doute davantage encore que pour tout autre reportage photo, la photographie culinaire doit donc être pensée et préparée en amont par un professionnel expert de ce domaine : les aliments frais ou préparés en recette, n’attendent pas !

Vous êtes

Un professionnel de la photographie

Faîtes vous connaître auprès de nos 100 000 visiteurs uniques par mois en recherche de prestations

Je crée mon profilEn créant mon profil, je référence gratuitement mon entreprise et je renforce mon image de marque